Le voile, une obsession française…

Ah ! Quelle folle semaine j’ai vécue la semaine dernière, en tant que femme voilée en France ! Il faut dire qu’en France, quand t’es voilée, toutes les semaines sont folles. Mais là la folie était à son comble ! 

Cette semaine, les déclarations sont allées bon train sur les femmes voilées, de la part de nos politiques spécialistes de la laïcité comme moi je suis spécialiste du couscous ! Quant aux médias, ils ont relayé ces informations ô combien réjouissantes, certains lançant même des sondages pour ou contre le voile. Sondages que même les musulmans, moi la première, ont diffusé en masse pour inverser les résultats. Les musulmans qui sont l’ennemi public numéro un de ces médias se sont donc retrouvés à leur faire de la pub gratuite. Entre parenthèses, je me demande si on ne se serait pas fichu de tout le monde. Mais j’dis ça, j’dis rien. C’est juste une parenthèse. Parce que de toute façon, je suis voilée donc je ne pense pas. Juste je subis.

Durant cette semaine, j’ai été bombardée de Whatsapp, mes messageries ont croulé sous les partages que je repartageais, le nombre de commentaires a explosé. Mais Dieu merci il n’y a pas eu de tuerie. Juste de la terreur de toutes parts.

Alors, la semaine dernière, on a tellement joué avec mes émotions que j’étais vraiment DOWN (l’anglais, ça passe en France !), kaput (en allemand, ça rappelle le bon vieux temps à certains !). Et puis, il ne faut surtout pas employer l’arabe parce que apprendre l’arabe mène au terrorisme ! Donc, l’arabe, khlass ! J’étais tellement KO que j’ai dû jeûner des médias et des réseaux sociaux quelques jours pour retrouver ma bonne humeur. Alors, avec du recul et une fois ma bonne humeur retrouvée, je me suis rendu compte que j’ai appris plein de choses finalement grâce à ces polémiques.

Qu’est ce qu’un musulman?

J’ai appris à identifier un radicalisé et donc un terroriste. En fait c’est quelqu’un qui prie de manière régulière, qui pratique sa religion de manière exacerbée pendant le Ramadan, qui a une tâche au front. Et j’ajouterais même qui ne boit pas et qui ne mange pas de porc. Comme ça, le portrait est complet. En fait, c’est un musulman qui est… musulman. Un musulman athée par contre c’est pas un radicalisé donc pas un terroriste. C’est bien des musulmans musulmans qu’il faut se méfier. Et qu’il faut dénoncer par la même occasion. J’ai appris que mon voile est égal à une croix gammée ou à un uniforme SS. Je comprends donc mieux pourquoi l’un de mes films préférés est « La liste de Schindler » et pourquoi j’ai adoré l’allemand, que j’ai étudié pendant sept ans !

J’ai appris que quand on met un foulard noir, on est ignorante. Donc, j’ai été ignorante pendant longtemps. Maintenant, je mets des couleurs, ça rend plus intelligent. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai réussi à écrire deux livres ! J’ai appris que quand tu respectes la laïcité en étant voilée, on te fait passer pour une hors-la-loi. Et que quand tu veux faire passer ton comportement hors-la-loi tu dis agir « au nom de la laïcité ».

J’ai aussi réalisé qu’il était temps que j’apprenne à faire le couscous. Parce que le jour où l’on me parachutera dans un bled, qui n’est pas le mien, je serai perdue avec mon jambon-purée ! Même si c’est du jambon de dinde halal !

Bref, tout ça m’a bien éclairée. Mais pendant ce temps, est-ce qu’on a remarqué que les Portugais gagnent du terrain ? La deuxième ville portugaise n’est pas Porto mais Paris. Les Portugais ont même infiltré les musulmans en se convertissant. Alors, moi, je dis : « Attention à la portugisation ! » dans notre beau pays, la France, dont la belle devise nationale est « Liberté – Égalité – Fraternité » ! Si ça continue comme ça, il faudra affubler la belle Falbala d’Astérix et Obélix d’un voile et d’une moustache ! Au secours ! Le ciel est vraiment en train de nous tomber sur la tête !

Maryam

Alias Marie-Odette Maryam Pinheiro (#momp)

Auteure de « Je suis musulmane voilée et non je ne sais pas faire le couscous ! » et de « Coran & Développement Personnel – Regards croisés »