Une fin de ramadan saine et sereine

La nutritionniste Hanane Afelah vous livre ses conseils pour vivre une fin de Ramadan saine et sereine! 

Le mois de Ramadan est le mois du détachement par excellence, mois où ce qui importe le plus est d’atteindre un état de transcendance spirituelle et de proximité au Divin. L’état de jeûne favorise également la clarté mentale, la prise de décisions et l’équilibre émotionnel. Les sécrétions hormonales sont optimisées et plus régulières, ainsi il devrait logiquement en découler une meilleure gestion du stress, une motivation augmentée et une meilleure capacité de concentration. Mais encore faut-il que nous fournissions à notre organisme les carburants adéquats afin d’optimiser le travail organique fourni durant le jeûne.

C’est sans compter sur le fait que nous n’avons pas toutes la possibilité de  faire une pause durant le mois béni, bien souvent le rythme effréné de nos vies se poursuit, avec ses sources de stress quotidien. Pour y pallier, je tenais à vous proposer quelques pistes nutritionnelles afin de vous aider à vivre une fin de ramadan saine et sereine.

Un changement pour l’organisme

Notre corps produit ce qu’on appelle des neurotransmetteurs : substances chimiques assurant la transmission de messages entre les neurones.  Pour en nommer quelques-uns : dopamine, sérotonine, GABA… et c’est la production de ces derniers qui va entre autre nous assurer une meilleure gestion émotionnelle et motivationnelle. Ces neurotransmetteurs sont fabriqués à partir d’acides aminés apportés par le biais de notre alimentation.

  • Ainsi si vous souhaitez être plus motivé et améliorer votre sécrétion de dopamine, il faudra consommer de la tyrosine que l’on trouve dans les aliments suivants : Œufs, viande, produits laitiers, noix, noix de cajou, avocat, champignon, haricot vert, radis, épinard, oignon rouge, seigle.
  • Envie de se sentir plus zeeeeeen et améliorer la qualité de votre sommeil, il faudra améliorer la sécrétion de sérotonine en consommant du tryptophane que l’on trouve dans ces aliments-ci : Flocons d’avoine, avocats, riz complet, viande, œuf, poisson, légumineuses, orge, chocolat, banane, noix de cajou, talbina.

Je vous propose encore deux pistes non négligeables pour vous aider à vivre cette fin de ramadan sereinement:

  • EXIT le sucre :

Ennemi public n°1, c’est aussi le plus grand perturbateur de la régulation émotionnelle. Une consommation de sucre ajouté est associée à une montée de glycémie : une augmentation du taux de sucre sanguin.  Cette phase est marquée par une courte période de bien-être et de regain d’énergie. Le corps produit ensuite de l’insuline pour abaisser la glycémie, cette seconde période se caractérise par une phase de baisse d’énergie, diminution du moral. Elle peut aussi se caractériser par des maux de tête, léthargie etc. Elle est souvent suivie d’une  envie de consommer du sucre à nouveau. Ce yoyo de la glycémie favorise les ascenseurs émotionnels, le mieux pour l’éviter est de bien évidemment réduire ta consommation de sucre ajouté et caché (snacks, biscuits du commerce, sauces, yaourts…), mais aussi de favoriser la consommation de tous les aliments cités en 1èrepartie d’article et qui ont pour avantage de limiter les compulsions sucrées.

  • Soigner son intestin :

Plus communément appelé second cerveau, ce sont des centaines de millions de neurones qui tapissent notre muqueuse intestinale. Ces neurones produisent entre autres une partie de nos précieux neurotransmetteurs. L’intestin joue ainsi un rôle clé dans la régulation émotionnelle. Veillez donc à préserver l’intégrité de la muqueuse intestinale en évitant tout ce qui l’agresse : huiles raffinées, sucres, viande rouge, aliments transformés. Favorisez par contre la consommation de graisse de coco, beurre au lait cru, ail, bananes, asperges, oignons, yaourts homemade.

En espérant que ces quelques conseils vous permettent de vivre cette fin de mois de jeûne le plus sereinement possible !

Hanane Afellah

www.naturodiet.be/ebooks