Une laïcité bien française…

Marie-Odette Pinheiro (mais elle préfère qu’on l’appelle Maryam) rejoint l’équipe des rédacteurs de l’Info Autrement. Cette écrivaine, auteure notamment du livre « Je suis musulmane voilée et non je ne sais pas faire le couscous! » est française. Son sujet de prédilection: les femmes voilées et les clichés qui les entourent. Vous pourrez retrouver ses chroniques mordantes sur notre site internet et notre page Facebook. Le premier sujet abordé par Maryam est lourd sur plusieurs plans mais son style et son écriture sauront, nous en sommes convaincus, vous faire sourire. Quel est donc le sujet?La laïcité à la française! 

Eh ! Coucou ! Je débarque chez L’info Autrement. Alors, je me présente. Je suis Marie-Odette Maryam Pinheiro. Comme mon nom ne l’indique pas, je suis française. Je rejoins donc les rangs de l’Info Autrement pour vous apporter ma vision de ce qui se passe en France.

Alors, je vous préviens, je ne suis pas journaliste. Je suis juste écrivaine. Je suis l’auteure de « Je suis musulmane voilée et non je ne sais pas faire le couscous ! » et de « Coran & Développement Personnel – Regards croisés ». Et je tiens aussi le blogCouscous & Méditation. J’écris pour offrir un regard nouveau sur l’islam et la femme voilée, en particulier, en utilisant l’humour et la dérision (bon, à part pour mon livre sur le Développement Personnel et le Coran, qui est en quand même plus spirituel).

Parce que mon autre particularité c’est que je suis musulmane voilée, comme mon nom ne l’indique pas non plus. Et la musulmane voilée qui ne sait pas faire le couscous, c’est moi ! Oui, je sais, c’est honteux, achouma. Surtout dans un pays où on fait tout pour vous bannir de la société lorsque vous êtes musulmane voilée. Parce que quand on veut vous supprimer le droit de faire du sport, d’aller à la piscine, d’accompagner les enfants en sorties scolaires, il ne vous reste plus que la cuisine. Par conséquent vous devriez avoir tout le temps d’apprendre à faire le couscous ! À part que j’ai la chance d’avoir un mari qui fait le meilleur couscous du monde, ce qui me laisse le temps d’écrire !

Donc je vais vous faire part de mon expérience de musulmane voilée au pays des droits de l’Homme, du camembert et de la Tour Eiffel. Parce que nous, en France, on a un super concept. Un concept tellement super qu’on nous l’envie dans le monde entier, et que, du coup, on commence à faire des émules, comme au Canada, qui pourtant vivait très bien sans ça jusque-là. Non, non, ce concept, ce n’est pas la cuisine. Même si on fait des jaloux avec nos deux noix de Saint-Jacques qui se battent en duel dans une assiette avec deux radis (moi, perso, je préfère le couscous qui est un peu plus consistant et dont on peut se servir à volonté). Donc, non, ce super concept ce n’est pas la cuisine, même si c’est sacré dans notre beau pays. D’ailleurs, c’est tellement sacré que ce doit être pour ça que l’on veut cantonner la musulmane voilée à la cuisine !

Vous donnez votre langue au chat ?

Bon, alors, je vais vous aider, chers amis de Belgique et d’ailleurs, parce que c’est un concept qui ne doit pas vous être familier, même si vous avez dû en entendre beaucoup parler. Alors, je vous donne la réponse : ce super concept, c’est celui de la laïcité. Alors, la laïcité, c’est un concept tellement super que je lui ai consacré tout un chapitre dans mon livre « Je suis musulmane voilée et non je ne sais pas faire le couscous ! ». Alors, la laïcité, c’est quoi ? Je dirais même la laïcité à la française, c’est quoi ? Parce que la France a une façon toute particulière de mettre en pratique la laïcité. La France étant réputée pour sa cuisine, je crois qu’elle a fini par confondre laïcité et hachis parmentier. Et à force de nous servir la laïcité à toutes les sauces, je crois qu’elle en a même perdu la recette! Donc je suis allée chercher la recette définition que notre cher gouvernement français en donne sur son site :

 » La laïcité repose sur trois principes et valeurs: la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions. La laïcité garantit aux croyants et aux non-croyants le même droit à la liberté d’expression de leurs convictions. Elle assure aussi bien le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion, d’en changer ou de ne plus en avoir. Elle garantit le libre exercice des cultes et la liberté de religion, mais aussi la liberté vis-à-vis de la religion : personne ne peut être contraint au respect de dogmes ou prescriptions religieuses. La laïcité suppose la séparation de l’Etat et des organisations religieuses. L’ordre politique est fondé sur la seule souveraineté du peuple des citoyens, et l’Etat —qui ne reconnaît et ne salarie aucun culte— ne régit pas le fonctionnement interne des organisations religieuses. De cette séparation se déduit la neutralité de l’Etat, des collectivités territoriales et des services publics, non de ses usagers ».

Une réalité loin de la définition

Alors, il faut croire que la France est plus forte en cuisine qu’en laïcité. Parce que tout ça est bien beau. Mais pour le vivre au quotidien en immersion totale, je peux vous dire qu’en réalité, la laïcité, ce n’est pas ça du tout.  En réalité, la laïcité, c’est une chasse aux sorcières. Mais pas n’importe quelle chasse aux sorcières ou aux sorciers, parce que ça s’applique aussi aux hommes. C’est la chasse aux musulmans, sorciers ou pas. C’est la chasse aux musulmans, surtout s’ils sont barbus, pour les hommes, et voilées, pour les femmes. En plus, si vous avez des origines portugaises comme moi (ah ! vous aviez deviné !) et que donc vous êtes supposée avoir de la moustache, je ne vous raconte pas !

Bon, en plus, c’est vrai qu’une femme voilée, ça peut ressembler à une sorcière. De loin. Du coup, quand on est voilée en France, on est tranquille. Quand c’est Halloween. Et puis, dans certains pays comme le Maroc, ou d’autres pays d’Afrique, il ne faut pas oublier que la sorcellerie est une pratique largement répandue. Donc on a vite fait de mettre tout le monde dans le même chaudron (voilées, sorcières et marabouts). Halloween ou pas Halloween.

Pourquoi je dis ça ? Parce qu’il ne se passe pas un jour en France sans qu’on ne pointe du doigt les musulmans en les accusant d’enfreindre la laïcité. Alors même qu’ils sont dans leur droit en arborant barbes et voiles puisque la laïcité leur garantit le droit de manifester leurs convictions, et même la liberté d’expression de leurs convictions. Si, si ! Retournez lire la définition !

Mais bon, je ne vais pas m’étaler sur la définition de la laïcité car je l’ai déjà fait dans mon livre. Ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est que c’est l’Etat qui doit faire preuve de neutralité. Or, Emmanuel Macron, notre cher président français, a intégré, dans le logo de l’Élysée, la croix de Lorraine. Et la croix est le symbole de la religion chrétienne, qu’elle soit de Lorraine ou de Bal El Oued. Donc, si on suit la logique laïque (s’il y en a une !), il n’y a plus de neutralité religieuse de la part de l’Etat d’un pays qui le revendique haut et fort.

Donc, soit Monsieur Macron a outrepassé la neutralité de l’Etat exigée par la laïcité. Ben oui, pas question de dire : « Que Dieu bénisse la France ! », par exemple. Ce serait un blasphème en ce beau pays laïque. Soit c’est moi qui n’ai rien compris à la laïcité !

Alors, en tant que bonne Française, qui respecte son pays et ses lois, je propose qu’on supprime la croix de Lorraine et qu’on arrête de traiter avec tous les pays dont le drapeau comporte une croix. Parce que, faut pas exagérer, c’est quand même inadmissible d’utiliser une croix, que ce soit dans un logo ou sur un drapeau !

Alors, attendez, je vais voir combien il y en a, des drapeaux avec une croix. Parce que la géographie et moi, ça fait beaucoup. En plus, retenir les drapeaux très peu pour moi.

Ah oui ! Il y en a quand même un paquet de drapeaux sur lesquels figure une croix ! Du coup, la logique laïque va être compliquée à mettre en pratique ! En plus, ça va faire un coût pour tous nos concitoyens, musulmans ou pas. Parce que, quand il s’agit de payer, là enfin, musulmans et non-musulmans sont sur le même pied d’égalité. Pas question de regarder la religion ! On ne regarde plus que le porte-monnaie ! C’est comme pour le logo de l’Élysée !

Bon ben, tant pis, la France va devoir garder sa croix et continuer à traiter avec tout le monde. Même avec ceux qui se permettent de dire : « God save America ! » ou « God save the Queen ! ». Sinon elle risque de se retrouver bien seule à jouer à son petit jeu de la laïcité. Enfin, plus maintenant : elle va pouvoir jouer à deux, avec le Canada.

Et puis, en plus, qui est au courant pour la croix de Lorraine ? Ça n’a pas fait la Une des journaux, qui est déjà monopolisée par les musulmans ! Donc continuons à stigmatiser les musulmans, cela permet à notre cher Etat français de faire ce qu’il veut pendant ce temps !

De toute façon, cela ne m’empêche pas de garder le sourire ! Parce que les médias et l’Etat ont beau vouloir nous stigmatiser, en vrai, j’ai de beaux échanges au quotidien avec des gens qui se fichent de savoir si je suis voilée ou pas et qui n’ont pas forcément la même confession que moi. Alors, vous comprendrez que la croix de Lorraine, euh… comment vous dire ?… Je m’en fiche un peu !

Allez, que la paix soit sur vous et bonne journée !

Marie-Odette Maryam Pinheiro

Auteure de « Je suis musulmane voilée et non je ne sais pas faire le couscous ! » et de « Coran & Développement Personnel – Regards croisés »